Boulangerie BO, c’est beau, et tellement bon!

Bonjour mes petites meringues à la vanille,

J’ai dans mon appareil photo une tonne de photos de bonnes adresses donc je vous les donne quand je peux, mais il faut savoir que j’ai du prendre les photos il y a plusieurs mois donc il se peut que les pâtisseries proposées à l’époque ne soient plus d’actualité (car ils respectent la saisonnalité).

Je reviens aujourd’hui avec une de mes adresses préférée de boulangerie parisienne.

J’ai eu un coup de coeur énorme pour la boulangerie BO, tout d’abord, j’ai découvert le chef pâtissier Olivier Haustraete lors du salon Omnivore, (pour la petite histoire j’étais assise à côté de sa maman qui est juste trop mignonne et trop fière de son fils c’était beau à voir! D’ailleurs, celle-ci est souvent au service à la boulangerie), de plus, le chef avait été d’une telle générosité en conseils et recettes que je me devais d’aller goûter ses créations.

La boulangerie Bo est pour moi la boulangerie de quartier parfaite, de bonnes viennoiseries (faites maison, ce qui est de plus en plus rare), du pain excellent–mention spéciale pour le pain granola et le pain fumé, à se taper le cul par terre– des pâtisseries assez classiques en semaine, au prix plus que raisonnable pour la qualité des réalisations et pour couronner le tout, quelques places pour s’asseoir et un service au top.

Le petit plus: le week-end, le pâtissier réalise des pâtisseries un peu plus originales et souvent éphémères tel que le mont blanc aux fleurs de cerisier ou d’autres créations insolites.

Ce que j’aime dans cette pâtisserie c’est que ça reste très familial, j’ai vraiment beaucoup de mal avec les pâtisseries trop sophistiquées, souvent collées à la gélatine pour avoir une tenue parfaite, pour autant, il y a énormément de technique et des goûts assez francs.

Mention spéciale pour le choux Paris-Brest qui est juste super équilibré et méga généreux comme je les aime.

Pour conclure, je rêve d’avoir cette boulangerie en face de chez moi, si vous passez dans ce quartier, n’hésitez pas une seule seconde et régalez-vous pour moi!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Infos pratiques:

-Boulangerie BO:

85 bis rue de charenton,75012 Paris

Métro Ledru-rollin ligne 8 ou gare de lyon

0143077521

Ouvert tous les jours sauf le mercredi de 7h à 20h

Je vous souhaite de passer une excellente journée et vous donne rendez-vous très vite pour d’autres belles adresses <3

Praliné maison à la noisette (recette de Philippe Conticcini)

Bonjour mes petites guimauves à la violette,

Depuis un petit moment, j’essai de tout faire moi même, ça a tout les avantages: meilleur goût, moins cher et meilleur pour la santé. Ça demande juste un peu d’organisation et de temps. Comme beaucoup d’entre vous sans doute, je veux tout faire pour être la femme, mère et la ménagère hyper organisée, je me force de plus en plus à m’y prendre à l’avance, préparer des pots de confiture avec les fruits en haute saison au lieux de les laisser pourrir dans le panier (oui c’est mal, mais combien de kilos de fruits et légumes j’ai jeté par « flemme », préparer des meringues avec les blancs d’œufs qui me restent afin d’en saupoudrer dans mon café ou sur mes fruits et là je m’attaque au praliné.

Avant de me lancer dans la préparation du praliné je pensais que c’était compliqué et que ça prenait beaucoup de temps (surtout en regardant les émissions type « le meilleur pâtissier » etc.. où les candidats se battent avec leurs mixeurs) mais vous savez quoi? Avec un minimum d’organisation et de matériel c’est vraiment pas si compliqué et OHMAGAD que c’est bon!!!

Pimagic-super-photo (81)

–>Pour 500g de praliné à la noisette, il vous faut:

  • 300g de noisettes entières avec la peau
  • 200g de sucre
  • 50g d’eau

1. Dans une cocotte en fonte, ou une grosse casserole avec un fond bien épais (il faut vraiment que le bord de la casserole soit faut car vous allez remuer constamment les noisettes caramélisées), placez l’eau et le sucre, portez le tout à 110°c (si vous n’avez pas de thermomètre, il suffit d’observer le sucre, lorsque les grosses bulles se forment et que le sucre arrête de « chanter » vous êtes environ à 110°c.

2. Ajoutez les noisettes et remuez pour bien les enrober de sucre sans vous arrêter (et oui, un bon praliné mérite qu’on élimine quelques calories avant de se goinfrer de cette tuerie).

3. Le sucre va se cristalliser totalement,c’est tout à fait normal, continuez de remuer le tout.

DSCN3537

4. Lorsque le sucre enrobe les noisettes d’un beau caramel ambré, arrêtez la cuisson et versez le tout sur une plaque (supportant la chaleur) recouverte de papier cuisson.

DSCN3539

5. Laissez le praliné refroidir.

6. Cassez votre pralin froid et placez-le dans le robot mixeur. Mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte. Personnellement j’aime avoir des petits morceaux de noisette dans mon praliné donc je ne l’ai pas mixé totalement, là c’est vraiment à vous de décider à quel moment vous voulez arrêter de mixer.

DSCN3541

Votre praliné se conservera plusieurs jours/semaines dans une boite hermétique à température ambiante.

PS: Vous pouvez varier les plaisirs avec votre praliné, faire moitié amande, moitié noisette ou avec des cacahuètes, des noix de pécan etc…

Régalez-vous en famille, belle et douce journée à vous, xoxo.

Macarons, macarons et macarons

Bonjour mes petites cornes de gazelle,

Comme beaucoup de personnes me les ont demandées, je fais un petit post récapitulatif des différentes recettes que j’utilise et dont mes amis raffolent.

Pour toutes mes recettes, je vous donnerais les quantités utilisées pour les coques ainsi que la marche à suivre pour les ganaches, mais il faudra regarder mon post sur les macarons au Nutella pour avoir la marche à suivre pour les coques .

Pimagic-super-photo (75)

  • Nous allons commencer par les plus simple, ceux qui se conservent le mieux et qui ont un super goût (qui ressemblent aux raffaello), ceux à la noix de coco:

Pour les coques, je mets: 140g de poudre d’amandes/140g de sucre glace et 20g de noix de coco râpée (pour le reste vous gardez les quantités indiquées dans ma recette). Je saupoudre mes coques de noix de coco râpée avant cuisson également.

Pour la ganache, je fais fondre à la casserole 200g de chocolat blanc avec 65g de crème liquide, puis j’ajoute 30g de noix de coco râpée. Il faut laisser la ganache se figer quelques heures à température ambiante avant de garnir vos macarons.

  • Les macarons tiramisu:

Je mets 150g de poudre d’amandes, 150g de sucre glace, j’ajoute juste 2g d’extrait de café dans les blancs que je vais ajouter directement aux poudres, du coup j’enlève 2g de blanc d’oeuf, il y en a donc 53g qui vont se mélanger aux poudres (pour le reste, gardez les quantités normales). Je saupoudre de cacao amère les coques avant d’enfourner.

Pour la crème, rien de plus simple, je mélange du mascarpone à du sucre glace, la crème doit juste être sucrée mais pas trop, en revanche, garnissez juste la veille voir quelques heures avant de les déguster car ceux-ci sont très fragiles, la crème va humidifier un peu trop les coques.

  • Les macarons à la fraise, citrons, lychee, ou tout autre fruits:

Je fais les coques normalement avec 150g de sucre glace, 150g de poudre d’amandes,… et j’ajoute un peu de colorant dans les blancs que je mélange aux poudres.

Pour les crèmes je fais des curds de fruits, c’est super simple, rapide, ça se conserve bien et vous garderez un bon goût de fruit, c’est souvent ce qui est utilisé pour faire des tartes aux citrons. Pour cela, il vous faut fouetter au bain marie 75g de purée de fruits (je les achètes souvent déjà faites, sinon il vous suffit de mixer vos fruits style framboise, fraises etc… pour les citrons, il vous fait le jus) avec 75g d’oeuf et 75g de sucre lorsque le mélange devient bien mousseux, ajoutez 15g de maïzena et continuez de fouetter la crème va se faire assez rapidement, lorsqu’elle est bien crémeuse, sortez votre bol du bain marie et ajoutez 75g de beurre, mélangez le tout pour que la crème devienne bien lisse, puis filmez votre bol et placez-le au frais quelques heures pour que la crème se fige.

Voilà, vous connaissez presque tous mes secrets pour mes macarons, j’aime varier les plaisirs, je peux ajouter des fruits frais comme pour mes macarons lychee/framboise qui sont une pure merveille, ou des herbes fraîches comme mes macarons citrons verts/coriandre qui sont super frais.

J’espère que ce post vous donnera pleins d’idées gourmandes, passez une belle journée, à très vite.

Macarons Nutella ( ou macarons de flemmarde)

Bonjour mes petites panna cotta,

J’espère que vous allez bien en cette chaude journée, je suis en cuisine à préparer des macarons pour la fête de l’aid, avec cette chaleur c’est super compliqué mais j’arrive au bout!

Au programme, macarons Nutella, lychee/framboises, fraises, citron, noix de coco et tiramisu.

Je vous propose aujourd’hui la recette de mes macarons au Nutella, je les appelle les macarons de flemmards car vu que c’est fourré au Nutella, il n’y a pas de ganache à faire, donc un gros gain de temps, ça reste bien entendu une petite tuerie!

Si vous le souhaitez, je ferais un point sur un autre post sur les différentes ganaches que j’utilise pour les macarons, il suffit de me laisser un petit commentaire et je le ferais dans la soirée ;-)

Je vais essayer de détailler au maximum la préparation des coques, n’hésitez pas à me poser des questions également!

Pimagic-super-photo (74)

–>Pour 40 macarons environ (soit 80 coques), il vous faut:

  • 140g de poudre d’amande
  • 140g de sucre glace
  • 20g de cacao amer en poudre ( j’aime beaucoup le cacao van houten)
  • 150g de sucre
  • 2 fois 55g de blanc d’oeufs
  • du Nutella
  • quelques noisettes pour la déco

Pour commencer, j’aime tout préparer, en pesant chaque ingrédients, comme ça je ne me laisse pas surprendre en essayant de tout faire rapidement.

DSCN5140

1. Commencez par tamiser les poudres d’amandes, le sucre glace et le cacao en poudre dans un grand saladier.

2. Dans la cuve de votre robot (ou dans un cul de poule pour les battre avec un batteur électrique), placez 55g de blanc d’oeufs.

3. Dans un petit bol, placez les 55g de blancs d’oeufs restants et mélangez-les à la maryse aux poudres.

DSCN5141

4. Dans une casserole, placez le sucre et un petit peu d’eau (juste pour que le sucre soit mouillé, n’en mettez pas trop), chauffez le tout, le sucre doit atteindre les 118°c, si vous utilisez un robot (Ps: je vous ai déjà dit à quel point j’aimais Bobby?! oui, mon robot s’appelle Bobby), montez les blancs en neige à pleine puissance dès que le sucre atteint les 105°c ( au batteur électrique, commencez à 70°c).

5.Versez le sucre en filet sur les blancs d’oeufs en battant à pleine puissance dès qu’ils ont atteint les 118°c.

6. La meringue doit être bien ferme et tout juste tiède, versez toute la meringue sur le mélange poudre d’amandes, sucre glace, cacao et blancs d’oeufs.

DSCN5143

7. Mélangez le tout avec votre maryse, pas besoin d’y aller délicatement, allez-y énergiquement mais attention, la pâte doit être bien brillante, et doit tomber en ruban, en gros, si vous la séparer en deux, elle doit revenir en place assez rapidement, il ne faut juste pas que la pâte soit trop liquide.

DSCN5145

8. Placez votre pâte dans une poche à douille, avec ou sans douille c’est à vous de voir comment vous êtes le plus à l’aise et formez des cercles de pâte d’environ 3cm de diamètre sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson ou de silpat (feuille de cuisson en silicone), pensez bien à les espacer. Ma petite astuce lorsque je poche mes macarons et de compter lorsque je presse( en général, je compte jusqu’à 2 pour cette taille de macarons), ainsi, ils sont à peu près tous de la même taille.

DSCN5147

9. Si vous le souhaitez, concassez quelques noisettes et parsemez la moitié de vos coques, puis laissez-les croûter quelques minutes (environ 20), en fait, ils ne doivent plus coller à vos doigts lorsque vous les touchez.

10. Pour la cuisson, tout dépendra de votre four et de la taille de vos macarons, chez moi c’est souvent une cuisson à 150°c, je les mets 7 minutes puis les retourne et enfourne encore 8 minutes, donc ça fait 15 minutes à 150°c, et j’enfourne mes 3 plaques en même temps.

11. Laissez-les bien refroidir sur plaque avant de les fourrer.

Il faut également savoir qu’un macaron ne se mange pas dans l’immédiat, une fois fourrer, il doivent se ramollir une nuit au frigo, c’est là que la magie du macaron croquant et fondant à la fois se crée.

Je fais un petit point sur les ratés éventuels:

  • Si vos macarons sont tout craquelés c’est qu’il y a eu contacte avec de l’humidité, dans votre saladier ou autre, le macaron n’aime pas trop l’eau!
  • Si après la cuisson ils sont tout penchés c’est souvent qu’ils ont trop croûté, le croutage est important mais ne doit pas se faire trop longtemps.
  • Si ils sont tout raplapla sans aucun collerette c’est qu’ils ont trop été macaronnés ( la pâte était trop liquide).

J’espère que cet article vous permettra de régaler vos amis et votre famille! J’allais oublier, pour faire des macarons il faut un ingrédient indispensable: l’amour<3

Passez une belle et douce journée.

Le Fraisier

Bonjour mes petits oursons à la guimauve,

J’espère que vous allez bien, je vous prépare pleins de belles recettes pour ce week-end, notamment des recettes indiennes!

Pour aujourd’hui, je vous livre la recette de mon Fraisier, vous le verrez, il n’y a vraiment rien de compliqué, la seule chose, c’est qu’il vous faut un moule à charnière ou un cercle à pâtisserie avec du Rhodoïd.

Pimagic-super-photo (70)

–>Pour un gros fraisier de 10 personnes, il vous faut:

Pour la génoise:

  • 4 oeufs
  • 125g de farine
  • 125g de sucre

La crème mousseline:

  • 500 ml de lait (entier de préférence) ( 50cl ou 500g)
  • 6 jaunes d’oeufs
  • 4 càs de maïzena
  • 150g de sucre
  • 1 gousse ou 2 de vanille
  • 250g de beurre

Et bien entendu, il vous faut des bonnes fraises bien sucrées ( environ 500g), ainsi que de la pâte d’amande, pâte à sucre ou comme moi du nappage neutre pour la déco ( dites moi en commentaire si vous voulez ma recette de nappage neutre).

  •  Commençons par faire notre crème pâtissière ( car la crème mousseline est une crème pâtissière fouettée au beurre):

1. Faites chauffer le lait avec votre vanille (les graines et les gousses), dans un grand saladier, fouettez ensemble les jaunes d’oeufs, le sucre et la maïzena, lorsque le lait bout (il doit « monter »), versez-le dans votre saladier, mélangez au fouet pour homogénéiser le tout, puis reversez le tout dans votre casserole sur le feu, en enlevant les bâtons de vanille.

2. Sur un feu assez fort, mélangez le tout au fouet pour éviter que le fond accroche (ne vous arrêtez pas) jusqu’à ce que ça devienne bien crémeux, reversez ensuite le tout dans un plat ou un saladier, filmé au contacte et directement au frais ( 30 minutes au congélateur, puis au frigo) pour faire vite chuter la température de votre crème.

DSCN5075

3. Pendant que la crème refroidit, sortez votre beurre du frigo et découpez-le en petit cube, laissez-le ramollir dans un endroit assez chaud (attention, il ne doit pas fondre).

  •  On va s’occuper de la génoise pendant que la crème est au frigo:

1. Préchauffez votre four à 180°c.

2. Au bain marie, fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que la température atteigne les 48°C, puis avec un fouet électrique ou dans la cuve de votre robot, fouettez le tout jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume.

3. Ajoutez ensuite la farine tamisée et mélangez à la maryse rapidement pour bien incorporer toute la farine mais sans trop casser les oeufs.

4. Vous devez former 2 grand cercles (de la taille de votre moule) sur 2 plaques à pâtisseries recouvertes de papier cuisson, la couche de génoise de faire 1 à 1.5 cm d’épaisseur, pas plus!

5. Enfournez pour 8 à 10 minutes la génoise doit être dorée.

6. Laissez-les refroidir puis décollez les génoises et découpez des cercles de la taille de votre moule.

  • Préparons la crème mousseline:

1. Dans la cuve de votre robot, ou dans un grand saladier avec un batteur électrique, fouettez votre crème pâtissière doucement pour la réchauffer et la lisser, puis ajoutez les morceaux de beurre un à un.

2. La crème doit être lisse et onctueuse et bien blanche, pas de panique, si elle graine, il vous suffit de chauffer votre bol au chalumeau (pas de bol en plastique donc hein!) ou même au sèche cheveux, c’est juste que le beurre était trop froid et qu’il n’arrive pas à s’incorporer à la crème.

DSCN5078

  • Assemblons le fraisier:

1. Placez votre cercle à pâtisserie sur un carton ou sur votre assiette de présentation, puis, placez du rhodoïd à l’intérieur ( vous pouvez essayer de découpez une bande de papier cuisson pour le remplacer mais je pense que ça ne sera pas aussi net).

2. Placez un cercle de génoise (le coté doré vers le bas), et les fraises coupées en 2 tout autours.

DSCN5077

3. Couvrez les fraises de crème, puis, faites une fine couche de crème au centre, placez ensuite toutes vos fraises coupées en morceaux.

DSCN5080

4. Recouvrez le tout de crème, placez votre deuxième génoise et recouvrez de crème.

DSCN5081

5. Pour la décoration, je place quelques gousses ou poudre de colorant rouge et je verse ensuite quelques cuillères à soupe de nappage neutre que j’étale avec une spatule, ce qui donne ce côté marbré.

DSCN5084

DSCN5085

Éclatez vous sur la déco!

Pimagic-super-photo (69)

J’ espère que cette recette vous plaira, elle a le mérite de ravir mes amis qui l’ont goûtée, passez une belle et douce journée.